L'actualité du vin mise à jour en continu, recueil de sources mondiales d'info presse sur le vin.

le beaujolais nouveau cherche un second souffle


Date: 25 novembre 2007 à 11:26:24 MST
Sujet: Communication et Vin

Le Beaujolais nouveau et la grand messe planétaire qui accompagne sa sortie ne sont pas prêts de disparaître. Dans quelques semaines, à Paris, Tokyo, New York ou Prague, ils seront encore des milliers dans les bars et dans les rues pour célébrer la naissance du millésime 2007. Mais l'avenir de cette idée marketing géniale qu'est le beaujolais nouveau ne ressemble plus à un rêve éveillé.

Alors que les cours plafonnent en dessous des coûts de production, le volume global des vins commercialisés pourrait baisser de plus de 10 %. A la fin des vendanges, beaucoup d'acteurs de la filière viticole voulaient pourtant croire à un frémissement positif, histoire de tourner la page d'une campagne 2006 calamiteuse. Quelques semaines plus tard, la déception règne. "La baisse des rendements ne suffit pas à compenser celle des volumes commercialisés", reconnaît un courtier. "C'est un espoir déçu pour toute la région. Je suis amer quand je vois les prix auxquels sont vendus nos vins et le désespoir dans lequel sont plongées certaines familles", souffle Denis Chilliet, président de l'appellation beaujolais.

Non seulement le primeur s'écoule moins facilement, mais il se vend aussi à des prix trop bas pour redonner du souffle à l'économie de la filière. En fin de campagne, on évoque des achats à 120 euros l'hectolitre en beaujolais, voire moins. "Il est trop tôt pour être vraiment affirmatif, mais je pense que les trois quarts de ce qui a été vendu l'a été dans une fourchette de prix de 140 à 150 euros l'hectolitre", tempère Dominique Piron, vice-président d'Inter Beaujolais. Daniel Bulliat, président de l'appellation beaujolais-villages, pointe également du doigt ce tassement des prix. "La baisse des volumes n'est pas le plus grave. Ce qui m'inquiète le plus, c'est que rien ne semble pouvoir faire repartir les cours à la hausse". Pour Denis Chilliet, l'équilibre est de toute façon précaire. "Il suffit qu'un acteur ne joue pas le jeu, soit en bradant son vin au négociant, soit en offrant une somme ridicule au viticulteur, et c'est le marché entier qui se casse la figure. Viticulteurs et négociants ont chacun leur part de responsabilité", estime Denis Chilliet.

Magie envolée
Pour certains observateurs, c'est la conséquence directe d'un marché à deux vitesses. "Le marché traditionnel, que l'on peut valoriser, s'est considérablement réduit au profit d'autres beaucoup moins qualitatifs, comme la grande distribution ou le hard-discout. Il doit représenter pas plus de 10 % du total des volumes aujourd'hui", explique un courtier. "On assiste depuis des années à un glissement vers des marchés à bas prix, alors que la qualité des vins s'améliore !", ajoute Daniel Bulliat.

Au-delà des chiffres, c'est toute la magie de cette fête unique qui en prend un coup. "Le phénomène de mode est en train de s'étioler", relève un observateur. "Pour moi, l'événement beaujolais nouveau est à bout de souffle", exprime Christophe Coquard, négociant à Theizé. "On a trop perdu le côté festif qui accompagnait le déblocage. On n'arrive plus à faire vibrer les acheteurs comme auparavant. On a même parfois l'impression de les embêter avec cette histoire de primeur", ajoute-t-il.

Tout le monde n'est pas d'accord sur l'ampleur du phénomène. "On dispose d'un produit unique et d'une date fixe, ça on ne peut pas nous l'enlever. Mais le vignoble n'a peut-être pas les hommes pour porter tout cela. Il faut des vrais patrons de commerce. Le Beaujolais n'a pas fini sa révolution culturelle", avance Dominique Piron. "On ressent un mollissement", concède pour sa part Denis Chilliet, "mais le beaujolais nouveau restera un événement dans le futur, avec le déblocage de volumes conséquents à date précise. La demande existe toujours, mais elle a changé de visage. On doit continuer à se remettre en question."

Julien Verchère
http://www.lepatriote.com




Vins domaines, millésimes, terroir, santé, commerce. Revue de presse du vin.
http://www.vins-vins.com

L'URL de cette page:
http://www.vins-vins.com/163-beaujolais-nouveau-cherche-second-souffle.html