Alsace Bordeaux Bourgogne russe English
Vins grands crus. Bio et millésimes, terroir, domaines, vignerons. Vin rouge, blanc et rosé.
vente immobiliers aux clients russes sell realestate to russian clients недвижимость за рубежом от зарубежных агентств
International Real Estate | Auslandsimmobilien

Vins Blog Accueil » Glossaire (encyclopédie) de la vigne et du vin

Dans quels lieux achetez vous vos vins?

grande surface
boutique spécialisée
chez le producteur
foire aux vins
sur internet



[ Résultats | Sondages ]

Votes 104

URSS

L’éclatement de l'Union soviétique.

A la veille du Traité d’Union par la Russie, le Kazakstan et l’Ouzbekistan, un coup d’État se produit à Moscou le 19 août 1991, fomenté par un groupe de conservateurs qui ne peuvent admettre le risque d’un éclatement de l’Union soviétique. Ils décident de destituer le président Gorbatchev, alors en vacances en Crimée, de le remplacer à la tête de l’État par le vice-président Ianaev, de décréter l’état d’urgence et de rétablir la censure. C’est Boris Eltsine, élu président de la République de Russie au suffrage universel le 12 juin, qui fait échouer cette tentative en appelant à la grève générale, en ralliant les troupes et en prenant la tête des manifestations hostiles aux putschistes. Ceux-ci sont rapidement arrêtés.

Le pouvoir de Gorbatchev, rentré à Moscou le 27 août après l’échec du coup d’État, n’est pas rétabli pour autant. C’est désormais Eltsine qui s’impose. Il provoque la suspension du parti communiste dont Gorbatchev démissionne du poste de secrétaire général. Le PC est interdit dans l’armée et les organismes d’État.

Dès lors, c’est une cascade d’indépendances proclamées par les Républiques. Gorbatchev, encore président, essaie vainement de faire adopter un traité d’union économique. Le 3 décembre, il lance un appel dramatique contre la désintégration de l’Union. Mais le 8 décembre, à Minsk, les présidents de Russie, de Biélorussie et d’Ukraine constatent que « l’Union soviétique, en tant que sujet de droit international et géopolitique n’existe plus » et signent un accord instituant une Communauté d’États souverains ouverte à tous les États de l’ancienne URSS. Gorbatchev se rallie à cette formule. Le 21 décembre, huit autres républiques rejoignent les trois précédentes. Ainsi est confirmée la création de la Communauté des États indépendants (CEI). Elle comprend onze Républiques : Arménie, Azerbaidjan, Biélorussie, Kazakstan, Kirghiszstan, Moldavie, Ouzbekistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan et Ukraine. Quatre républiques restent en dehors : l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Géorgie. Les onze informent Gorbatchev que l’Union soviétique et sa fonction présidentielle ont cessé d’exister. Gorbatchev démissionne le 25 décembre.

La CEI n’est pas structurée. En fait, c’est la République fédérale de Russie qui s’empare de l’héritage de l’Union soviétique : le Kremlin, le ministère des Affaires étrangères, le commandement unique des armes nucléaires stratégiques, la place de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, les réserves d’or et de diamants et les ressources pétrolières. En contrepartie, elle reconnaît l’intangibilité des frontières avec ses partenaires, ce qui est important pour les Républiques ayant de fortes minorités russes (Ukraine, Kazakstan).






Merci de choisir un lettre dans la liste suivante pour consulter son contenu:


[ A |  B |  C |  D |  E |  F |  G |  H |  I |  J |  K |  L |  M |  N ]
[ O |  P |  Q |  R |  S |  T |  U |  V |  W |  X |  Y |  Z ]


  
[ retour ]
Champagne Beaujolais Côtes du Rhône Annuaire de site web RSS