Alsace Bordeaux Bourgogne russe English
Vins grands crus. Bio et millésimes, terroir, domaines, vignerons. Vin rouge, blanc et rosé.
vente immobiliers aux clients russes sell realestate to russian clients недвижимость за рубежом от зарубежных агентств
International Real Estate | Auslandsimmobilien

Vins Blog Accueil » Vins domaines, millésimes, terroir, santé, commerce. Revue de presse du vin.

Sujets:
Cépage Cépage
Champagne Champagne
Communication et Vin Communication et Vin
Gastronomie et vin Gastronomie et vin
Grands Crus Grands Crus
Internet et vin Internet et vin
Les millésimes Les millésimes
Marché des vins à l'étranger Marché des vins à l'étranger
Marketing et Stratégie Marketing et Stratégie
Sélection Grains Nobles Sélection Grains Nobles
Terroir Terroir
Tourisme et Vin Tourisme et Vin
Types de vins Types de vins
Vignerons et Domaines Vignerons et Domaines
Vin et innovation Vin et innovation
Vin et Santé Vin et Santé
Vin français Vin français
Vins biologiques, bio , vin naturel Vins biologiques, bio , vin naturel
Vins d'Alsace Vins d'Alsace
Vins de Bordeaux Vins de Bordeaux
Vins de Bourgogne Vins de Bourgogne
Vins et commerce Vins et commerce

Exprimer vos opinions. Consulter derniers sondages. Exprimer vos opinions et consulter nos derniers sondages
Le glossaire (encyclopédie) de la vigne et du vin Le glossaire (encyclopédie) de la vigne et du vin
Annuaire de sites partenaires Annuaire de sites partenaires
Archives des articles Archives des articles
Voir articles séléctionés par sujet Voir articles séléctionés par sujet
Contactez-nous Contactez-nous
Recommandez-nous Recommandez-nous
Pour être sûr de ne pas manquer les dernières informations sur l’actualité de marché du vin inscrivez-vous à notre NewsLetter.
en savoir :
· Le connaisseur
· Le bouquet
· Responsible Care
· OMS Organisation Mondiale de la Santé
· Ecotoxicologie
· Biotechnologie
· Vins de Côtes du Rhône
· Vins de Bordeaux
· Vins de Bourgogne
· Vins d'Alsace

Sujet : Vins de Bordeaux

Le nom de Bordeaux est mondialement synonyme de vin rouge de qualité.

 
Vins de BordeauxLe nom de Bordeaux est mondialement synonyme de vin rouge de qualité. Ses crus auxquels seuls les plus grands bourgognes peuvent disputer le titre des « meilleurs du monde » relèguent la production de vins AOC au premier rang en France. Contrairement aux grandes appellations françaises, on ne produit du bordeaux que dans un seul département, la Gironde. Et avec 116 679 ha (AOC et vins de table) et 57 appellations, le vignoble girondin est le premier espace viticole de vins fins de tout l’Hexagone.

La longue histoire vinicole de Bordeaux a connu de nombreux paradoxes. Ici, le vin fut découvert avant… la vigne, quand, dans la première moitié du Ier siècle av. J.C., des négociants campaniens commençaient à vendre du vins aux Bordelais. Par la suite, au Ier siècle de notre ère, la vigne est apparue.
Mais il semble que ce soit surtout à partir du 12e siècle, qu’elle ait connu une certaine extension : le rattachement de l’Aquitaine à la couronne d’Angleterre (13e–15e siècles) permet à Bordeaux de livrer aux Anglais de grandes quantités d’un vin que ceux-ci nomment « Claret » (les vins de l’époque sont de couleur très claire). Quand l’Aquitaine redevient française, les exportations vers l’Angleterre se poursuivent et le négoce bordelais, loin de décliner, part à la conquête des autres clientèles de l’Europe du Nord.
L’apparition de grands crus propres à la région bordelaise date du 18e siècle. C’est alors que le Médoc s’ouvre à la viticulture pour produire des vins rouges de très haute qualité et au début du XIXème siècle, la maîtrise des effets de la « pourriture noble » entraîne le brillant essor des vins blancs liquoreux du Sauternais.
Vers la fin du XIXème siècle commence l’avènement du vignoble bordelais moderne…

Une grande diversité de sols et de terroirs...

Sur une aussi vaste région viticole, on trouve, bien sur, une grande diversité de sols et de terroirs. Toutefois, à part le triangle sud-ouest du département où affleurent les sables noirs de la forêt landaise, l’ensemble de ces formations géologiques est propice à la culture de la vigne. En schématisant, on peut distinguer trois régions :

- le vignoble de la rive gauche de la Garonne, composé principalement de graves, offre un excellent drainage naturel à la vigne ;
- le vignoble entre la Dordogne et la Garonne (ou Entre-Deux-Mers) repose sur un support de calcaire composé de limons siliceux à l’est, de terres lourdes au centre et d’argile mêlé aux graviers au nord ;
- le vignoble de la rive droite de la Dordogne, avec un relief plus accidenté, repose sur du calcaire revêtu de limons (Blayais), d’agile associé à des alternances de sable et de graves (Libournais).

Le bordeaux, à l’opposé du bourgogne, est un vin d’assemblage qui recherche la complémentarité des espèces végétales. Les cépages principaux qui entrent dans sa composition sont :

- Pour les vins rouges : cabernet-sauvignon, cabernet franc, merlot rouge malbec, petit verdot et carmenère. Les trois premiers cités représentent les 9/10e des surfaces plantées (avec le merlot comme cépage majoritaire). Le cabernet-sauvignon confère au vin sa puissance tannique, alors que le merlot apporte de la rondeur.
- Pour les vins blancs : sémillon, sauvignon, muscadelle. Le sémillon qui tend à régresser au profit du sauvignon, occupe encore une bonne moitié du vignoble blanc, c’est le cépage de base des vins liquoreux. Le sauvignon, quant à lui, est recherché pour ses qualités aromatiques.

Une réputation mondiale ...

La réputation mondiale de Bordeaux est principalement due à l’existence d’une hiérarchie simple et claire de ses différents crus. Au fil du temps, toutes les appellations prestigieuses (à l’exception de Pomerol), ont procédé à l’établissement d’un classement de leurs exploitations (et non des terroirs, comme dans d’autres régions), élément que l’on désigne par le nom de « châteaux ». En 1855, sous l'auspice de la CCI de Bordeaux, le Médoc et le Sauternais ont ainsi ouvert le bal. Cette classification n’a subi qu’une seule retouche, en 1973, avec la promotion au rang de premier cru classé de Château Mouton-Rothschild. On dénombre 60 crus classés en Médoc, répartis en cinq niveaux hiérarchiques (un Pessac-Léognan dans le peloton de tête, et 26 Sauternes/Barsac échelonnés en trois catégories) En 1954, c’est au tour de Saint-Emilion d’effectuer sa classification, avec le concours de l’Inao. Ce palmarès est révisable tous les dix ans et la dernière version comporte13 premiers grands crus classés et 55 grands crus classés.
Enfin, l’Inao a procédé en 1953 à une classification de la région des Graves complétée et modifiée en 1959.
Signalons aussi l’existence, dans le Médoc, de la catégorie des crus « bourgeois », dont les meilleurs peuvent rivaliser avec nombre de crus classés. Chaque année une bonne part se retrouve dans une compétition nommée La Coupe des Bourgeois.

Le Médoc
A l’intérieur du Médoc géographique, on distingue plusieurs niveaux d’appellations :

- la partie centrale et méridionale produit des vins d’appellation « Haut-Médoc » ;
- dans le « Haut-Médoc » sont délimitées en outre six appellations communales : Saint-Estèphe, Pauillac , Saint-Julien, Listrac, Moulis et Margaux ;
- enfin, la partie septentrionale du Médoc, dite le « Bas-Médoc », produit des vins d’appellation « Médoc ».

Les 60 châteaux classés sont situés en « Haut-Médoc », 55 d’entre eux appartiennent aux appellations Margaux, Saint-Julien, Pauillac et saint-Estèphe.

Les Graves
On distingue aujourd’hui, à l’intérieur des Graves, trois zones viticoles :

- Aux portes mêmes de Bordeaux se situent les vignobles les plus anciens et les plus classés (dont l’illustre Château Haut-Brion et quatre autres crus classés) ; les vins rouges y dominent.
- Au sud de Bordeaux s’étendent d’autres vignobles de grand renom, dont onze crus classés, qui donnent à la fois des vins rouges et des vins blancs. Depuis 1987, ces deux zones bénéficient de l’appellation nouvelle Pessac-Léognan.
- Le sud des Graves ne comporte pas de crus classés : à proximité du Sauternais, la part des vins blancs augmente et principalement celle des vins moelleux d’appellation Graves supérieures.

Le Sauternais
Deux distinctions existent dans cette région :

- Les vins les plus connus proviennent des aires d’appellation Sauternes et Barsac ; les appellations voisines Cérons, Loupiac et Sainte-Croix-du-Mont, fournissent des vins similaires mais peu réputés.
- Outre 61 crus en Médoc, le classement de 1855 avait distingué 26 châteaux en Sauternais dont l’illustre Châteaux d’Yquem auquel avait été attribué le titre de « premier cru supérieur ».

Entre-Deux-Mers
Cette région abrite plusieurs vignobles bien distincts :

- La rive droite de la Garonne est bordée par les Premières Côtes de Bordeaux dans lesquelles s’intercalent, en face du Sauternais, les appellations Loupiac et Sainte-Croix-du-Mont, et que prolongent, à la hauteur de Langon, les Côtes de Bordeaux-Saint-Macaire.
- Au centre s’étend l’Entre –Deux-Mers proprement dit, aire d’appellation la plus vaste mais aussi la moins densément plantée en vignes.
- Enfin sur la rive gauche de la Dordogne se succèdent, d’amont en aval, les appellation Sainte-Foy-Bordeaux, limitrophes du Bergeracois, et Graves de Vayres, au sud de Libourne. Autant de vignobles, autant de vins… plus proches souvent de leurs voisins de l’autre rive qu’ils ne le sont les uns des autres.

Le Libournais
Le succès considérable des vins de Saint-Emilion et de Pomerol a fait de Libourne la seconde ville du vignoble bordelais et du Libournais une région viticole de premier ordre. Outre ces vins, on rencontre à l’est, Les Côtes de Castillon et de Francs. Le Libournais est, comme le Médoc, exclusivement voué à la production de vins rouges.

Le Blayais et Le Bourgeais
Sur la rive droite de la Gironde et de la Dordogne, ces régions déroulent des paysages pittoresques qui tranchent avec la platitude du Médoc auquel ils font face. Les vignes s’étagent sur de multiples coteaux argilo-calcaires et produisent, au total, trois à quatre fois plus de vins rouges que de blancs.

Les vins de Bordeaux présentent donc de multiples nuances gustatives qui enchantent le connaisseur. Si les cépages cultivés leur confèrent un goût inégalable, on ne saurait négliger cependant l’influence des terroirs, du climat et l’apport des hommes qui, au fil du temps, ont su créer et améliorer les grands vins bordelais.
Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Publié le 04 octobre 2007 à 12:17:16 MDT
Sujet(s) associé(s) à l'article:
Vins biologiques, bio , vin naturel
Vins biologiques, bio , vin naturel
dernière article ajoutée 2007-10-04 05:49:50

• La viticulture en biodynamie, mythe ou réalité?

Nul doute que de plus en plus de passionnés, particuliers ou professionnels, découvrent dans un nombre grandissant de vins en biodynamie, une source de complexité, un élan, une pureté supplémentaire. Nul doute aussi que cette agriculture, qui se différencie de l'agriculture en biologie par l'adjonction de quantités très faibles de préparats (I à IOO gr par hectare), dynamisée dans de l'eau le plus souvent, déconcertent ceux qui tentent de la comprendre. Comment de si petites quantités peuvent avoir un effet réel sur la qualité d'un vin? Celle-ci n'aurait-elle pas été la même avec une simple agriculture en biologie? etc. ...


Dernières articles ajoutées
· Le guide Féret décortique le bordelais
· Les vendangeurs du Nord
· Classification des vins de Bordeaux
[ retour ] [ archives des articles ]
Google
Combien de verres de vin vous faut il pour être ivre ?

1 verre
2 verres
3 verres
4 verres
5 verres
1 bouteille
2 bouteilles
3 bouteilles
un fût
je testerais le week-end prochain



[ Résultats | Sondages ]

Votes 390
· Les premières bouteilles à vin
· Principaux cépages blancs
· Vin de Pays VDP
· C’est le raisin ou cépage qui va donner toute sa personnalité à un vin.
· Les mentions obligatoires pour les AOC et VDQS
· Bien organiser sa cave.
· Emplacement du vin en position couchée.
· Apporter votre vin au restaurant au Canada!
· Les effets bénéfiques de la consommation de vin rouge.
· Remise en cause du paradoxe français ?
Champagne Beaujolais Côtes du Rhône Annuaire de site web RSS