Alsace Bordeaux Bourgogne russe English
Vins grands crus. Bio et millésimes, terroir, domaines, vignerons. Vin rouge, blanc et rosé.
vente immobiliers aux clients russes sell realestate to russian clients недвижимость за рубежом от зарубежных агентств
International Real Estate | Auslandsimmobilien

Vins Blog Accueil » Vins domaines, millésimes, terroir, santé, commerce. Revue de presse du vin.

Sujets:
Cépage Cépage
Champagne Champagne
Communication et Vin Communication et Vin
Gastronomie et vin Gastronomie et vin
Grands Crus Grands Crus
Internet et vin Internet et vin
Les millésimes Les millésimes
Marché des vins à l'étranger Marché des vins à l'étranger
Marketing et Stratégie Marketing et Stratégie
Sélection Grains Nobles Sélection Grains Nobles
Terroir Terroir
Tourisme et Vin Tourisme et Vin
Types de vins Types de vins
Vignerons et Domaines Vignerons et Domaines
Vin et innovation Vin et innovation
Vin et Santé Vin et Santé
Vin français Vin français
Vins biologiques, bio , vin naturel Vins biologiques, bio , vin naturel
Vins d'Alsace Vins d'Alsace
Vins de Bordeaux Vins de Bordeaux
Vins de Bourgogne Vins de Bourgogne
Vins et commerce Vins et commerce

Exprimer vos opinions. Consulter derniers sondages. Exprimer vos opinions et consulter nos derniers sondages
Le glossaire (encyclopédie) de la vigne et du vin Le glossaire (encyclopédie) de la vigne et du vin
Annuaire de sites partenaires Annuaire de sites partenaires
Archives des articles Archives des articles
Voir articles séléctionés par sujet Voir articles séléctionés par sujet
Contactez-nous Contactez-nous
Recommandez-nous Recommandez-nous
Pour être sûr de ne pas manquer les dernières informations sur l’actualité de marché du vin inscrivez-vous à notre NewsLetter.
en savoir :
· Le connaisseur
· Le bouquet
· Responsible Care
· OMS Organisation Mondiale de la Santé
· Ecotoxicologie
· Biotechnologie
· Vins de Côtes du Rhône
· Vins de Bordeaux
· Vins de Bourgogne
· Vins d'Alsace

Sujet : Communication et Vin

Bodybuildés, couillus, fluets...nourissent le vocabulaire du vin

 
Communication et VinMartine Coutier, linguiste au CNRS, recense le vocabulaire du vin :
Que celui qui n’a jamais avoué rêver de dépasser le stade du «hum, pas mal ton vin rouge» se resserve un verre. Car comme l’écrivait Colette, quand les palais se mouillent «les langues se délient». Mais encore faut-il manier la langue vinique, celle qui vous taquine des expressions râleuses comme «il terroite» (un peu rustique ta bibine) ou «renarde»(il sent le fauve ton jaja ?) ou des emportements en forme de «caressant», «exubérant», «pulpeux», «généreux»… En pleine période des foires aux vins (et des dîners qui forcément s’ensuivent), le Dictionnaire de la langue du vin (1), de Martine Coutier, linguiste chercheuse au CNRS, vient à point. Pas un énième lexique, mais une gouleyante somme, avec une belle plongée historique dans l’apparition de chacun des mots, au gré des progrès de la vinification et de l’essor commercial vinicole. Le tout relevé d’un chapelet de citations (lire ci-dessous).

En résumé, le fruit de dix ans de travail (dont trois à temps complet).
Petite dégustation de vocabulaire avec l’auteure, une Bisontine, jurassienne de naissance (donc «bien élevée», comme disait Colette, au vin du Jura).

La langue vinique est-elle riche ?
Très riche, j’ai recensé quelque 780 mots permettant de décrire les perceptions sensorielles qui s’enchaînent lors d’une dégustation, le tout se concluant heureusement et le plus souvent par des appréciations à caractère hédoniste. D’abord, il y a la perception ­visuelle, de loin la plus facile à décrire, tant nous avons tous des références stables dans ce domaine. Nous avons dans notre langue usuelle des tas de mots pour décrire la robe d’un vin, donc sa teinte, sa limpidité, sa brillance, son intensité et son éclat. Concernant la couleur, je ne vois guère que le mot «tuilé» qui soit spécifique au vin. Il ­désigne une teinte rouge orangée, rappelant celle de la tuile vieillie, que prennent les vins en vieillissant. Ensuite, il y a les perceptions olfactives. Comme dans le domaine des couleurs, le dégustateur a recours à la comparaison avec des odeurs et arômes stockés dans sa mémoire, comme «floral», «grillé», «minéral», «terreux», et une foultitude de substantifs adjectivés, comme «vanillé», «amandé», «biscuité», «kirsché», «réglissé»…

Et quand enfin le vin arrive en bouche ?
Là, ça se complique. Car les perceptions gustatives sont les plus complexes à identifier et à nommer. Sans compter qu’en français, le ­vocabulaire du goût est très pauvre, une fois passé le stade des saveurs basiques - aigre, amer, sucré. Tout va très vite lors du contact tactile. La perception est d’abord thermique, ce qui dépend de la quantité d’alcool contenu dans le vin, avec une impression plus ou moins accusée de chaleur. Et puis il y a les sensations de viscosité, de consistance, de volume, d’onctuosité, de douceur… Complexe.

Comment exprime-t-on toutes ces sensations ?
On puise pour beaucoup dans les métaphores du corps. Aristote déjà parlait de vin charnu ! Il faut dire que, dans l’Antiquité, on ajoutait beaucoup d’ingrédients au vin, et notamment de la résine pour le conserver.Mais on parle aussi de vins «fluets», «corpulents», qui ont de la «cuisse», qui se «décharnent», qui ont une «colonne vertébrale». Depuis peu, on parle de vins «bodybuildés», signe que la langue vinique se renouvelle sans cesse. Cela désigne ces vins très concentrés, puissants et boisés qui sont en vogue sur le continent nord-américain. A partir du XIXe siècle, la langue vinique emprunte des mots au caractère humain. Et l’on parle de «nervosité», de «tonus», de «brutalité» ou du côté «mollasson». Il y a aussi des vins dits «boudeurs», comprenez «fermés», «discrets», «introvertis», bref aux caractères olfactifs et gustatifs discrets. Un vin peut aussi être paré de toutes les qualités féminines. Mais si au début du XXe siècle, dire d’un vin qu’il est «féminin» cela évoque une femme bien en chair, qui a de la cuisse et du corsage, aujourd’hui cela signifie élégance, subtilité, grande délicatesse aromatique. C’est à l’opposé des vins «virils», bien pourvus en acidité, alcool et tanins, qu’on dit aussi «couillus» ! ­Typiquement, les listracs, appellation la plus consistante du Médoc.

Mais de quels mots use-t-on pour parler d’un vin… sublime ?
On ne dit plus rien.



Catherine Mallaval
www.liberation.fr
Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Publié le 02 octobre 2007 à 15:27:17 MDT
Sujet(s) associé(s) à l'article:
Terroir
Terroir
dernière article ajoutée 2007-09-29 12:03:22

• Terroir et vins : l'alchimie

Vins de terroir ou génériques, la distinction s'est établie dans l'esprit des œnophiles. Pourtant, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur l'influence précise d'un terroir sur un vin. Voyage sous terre. " Les vins de terroir témoignent d'une empreinte maximale de leur sol d'origine. Ils sont élaborés par des vignerons soucieux de protéger l'environnement pour conserver au terroir son intérêt spécifique et son identité particulière et poussent les dégustateurs à réfléchir, à s'interroger sur l'origine du vin et le vigneron qui l'a créé. Pour ces vins, l'acheteur fait une démarche de type culturel. Au vendeur de trouver le client qui ressentira un plaisir d'acheter des vins exigeants. Au contraire, le vin générique donne des réponses claires à des questions simples ". Rémy Gresser, d'Andlau, propose cette définition générale des vins de terroir par rapport aux génériques. ...


Dernières articles ajoutées
· Soirée Dégustations Médoc et Sauternes organisé par Club Figaro Vin
· Le vin médecin ( Humour )
· Ubifrance soutient la filière viticole
· le beaujolais nouveau cherche un second souffle
· Production 2007 en nette diminution
[ retour ] [ archives des articles ]
Google
Comment se manifeste votre ressenti aprés quelques verres de vin ?

sentiment amoureux
tristesse
arrogance (VIP)
intrépide
macho
romantique
salaud
carpette (oh oui ... fait moi mal !)
langue de vipére
le connard type
fantaisiste
un peu de tout



[ Résultats | Sondages ]

Votes 119
· Les premières bouteilles à vin
· Principaux cépages blancs
· Vin de Pays VDP
· C’est le raisin ou cépage qui va donner toute sa personnalité à un vin.
· Les mentions obligatoires pour les AOC et VDQS
· Bien organiser sa cave.
· Emplacement du vin en position couchée.
· Apporter votre vin au restaurant au Canada!
· Les effets bénéfiques de la consommation de vin rouge.
· Remise en cause du paradoxe français ?
Champagne Beaujolais Côtes du Rhône Annuaire de site web RSS